Conseils d'entretien

Les perles sont des objets précieux qui nécessitent une attention particulière pour les conserver en parfait état.

La Captive aux yeux clairLes perles contiennent des protéines et de l’eau. Elles sont sensibles aux chaleurs extrêmes qui peuvent les déshydrater.

La meilleure façon de préserver votre perle est encore de la porter ; le sébum de la peau lubrifie et lui permet de garder son éclat.

Vous pouvez également vous baigner en pleine mer avec votre bijou, car l’océan est son environnement naturel et la perle aime à y retourner de temps en temps.
Cependant si vous avez besoin de ranger votre perle pour une longue période, au préalable, après l’avoir soigneusement rincée et séchée, frottez la doucement à l’aide d’un tissu doux ou d’une peau de chamois imbibée d’une goutte d’huile d’olive. Votre perle gardera ainsi tout son éclat et ne se déshydratera pas. Protégez également les perles des autres bijoux dans votre espace de rangement afin d’éviter chocs et rayures.

À éviter également : les  détergents, les parfums et cosmétiques, le chlore des piscines, les traitements médicaux prolongés ainsi que les sueurs acides qui pourraient altérer sur le long terme la couleur et l’éclat.

Greffes & Techniques d’élevage

Pecheur de PerleImitant la nature, qui fait pénétrer, au hasard des courants, un corps étranger dans l’huître, le greffeur introduit dans le bivalve un « nucléus », petite bille de nacre fabriquée exclusivement à partir d’un coquillage du Mississipi.

Déposé au sein d’un morceau de chair prélevé sur un autre bivalve et appelé « greffon » le nucléus va solliciter le système de réaction de défense du coquillage qui va solliciter le système de réaction de défense du coquillage qui va l’enrober d’un patient dépôt d’environ 1 000 couches de nacre mesurant chacune quelques microns. Une perle naturelle est en train de naître.

Les difficultés de cette opération et les lieux propices à l’élevage de l’huître Pinctada Margarifera, que l’on ne trouve qu’en Polynésie Française, en fait un produit extrêmement précieux. Entre la collecte de la nacre dans le lagon, l’élevage jusqu’à maturité, la greffe et la récolte, 6 ans se seront écoulés. Sur 100 nacres opérées, seules 30 donneront naissance à une perle. Sur 30 perles produites, seules 5 seront parfaites.

Huitres perlièresSoucieux de maintenir la réputation de la perle de Tahiti sur le marché international, les perliculteurs n’hésitent pas à systématiquement rejeter, sous contrôle d’huissier, les perles de mauvaises qualités, dans les grandes profondeurs océanes. Parfois dans sa réaction de défense, l’huître perlière va parvenir à expulser le nucléus, c’est donc le greffon restant qui va recueillir les couches successives de nacre sécrétées par le coquillage. On obtient le Keishi Tahiti. Les Keishi Tahiti sont constitués exclusivement de couches perlières et présentent la même palette de couleurs que les perles de Tahiti. Leurs diamètres est cependant plus petit et leurs formes le plus souvent baroque.


Création d'une PerleLorsque le greffeur fixe sur la paroi interne de la coquille du bivalve un noyau en forme de demie bille ou demie poire, celle-ci se retrouve également enrobée de matière nacrière et on obtient le Mabé.

  • magasin-1Créat'Or 7° Km
    Centre Cal New Center
    Nouméa

  • magasin-2Créat'Or Centre Ville
    31 rue de l’Alma
    Nouméa


catalogue-teaserNos catalogues
À consulter ou à télécharger.